Saint-Barthélemy, Caraïbes : Prix et coût de la vie !

0
9905

Saint-Barthélemy ou Saint Barth fait partie intégrante de la France. L’île est passée du statut de commune du département de la Guadeloupe à PTOM en 2012 (Pays et Territoires d’outre-mer). C’est une île d’origine volcanique de 21 km² seulement. Elle fut découverte par Christophe Colomb en 1493 qui lui a donné ce nom. Le chef-lieu est Gustavia.

Brève présentation de St Barth

Mer Saint Barth

Il n’existe pas de vol direct au départ de Paris pour St Barth, cette île des Caraïbes à plus de 6700 kilomètres de la France. Pour y aller, il faut forcément passer par Saint-Martin ou par Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. La raison est que l’aéroport de St Barth ne peut accueillir d’avions de plus de 20 sièges. La durée du vol est d’environ 11 heures de Paris.

L’île de Saint Barthélemy compte en plus 4 îlets inhabités. Les 22 plages de l’île, devenues des plages paradisiaques, ne cessent d’attirer de riches touristes étrangers. Son climat tropical maritime et une saison sèche de décembre à mai sont les préférés des visiteurs. Les températures sont relativement douces.

Le tourisme haut de gamme de St Barth, facteur de la cherté de la vie

Plage

Ce petit territoire rocailleux sous les tropiques est devenu le lieu de villégiature des stars. II est en même temps le paradis huppé des Antilles. D’ailleurs, Johnny Halliday y est inhumé. L’île est bien connue sur le plan international pour son tourisme de luxe et la beauté de ses lagons. Le tourisme international a encore bien repris après le dur passage de l’ouragan Irma en septembre 2017.

Les touristes de Saint-Barthélemy sont majoritairement nord-américains, environs 70 % du total. Dans la majorité, ils sont originaires de la côte nord-est des États-Unis. Les visiteurs arrivant à St Barth viennent pour plus de 52 % par voie maritime ; le reste par avion. Ce sont surtout des plaisanciers. En effet, la mise en place d’un port franc a attiré des navires de toutes les nationalités.

St Barthélemy est devenu le rendez-vous incontournable des célébrités et riches hommes d’affaires de renommée mondiale. Cela a démarré depuis que David Rockefeller « lança » l’endroit pour sa beauté sauvage. Le petit rocher de St Barth a tout pour séduire la plus sélecte des clientèles. C’est donc devenu un paradis pour riches loin du tourisme de masse.

Les stars viennent à St Barth pour les fêtes, notamment celles de fin d’année. Seulement, cela ne concerne que 10 jours par an.

Il s’agit, entre autres, de Beyoncé, Rihanna, Leonardo Di Caprio, ou Paul McCartney.

Ils viennent pour louer des villas qui se louent entre 100 € et 200 000 € la semaine en moyenne. Pour les hôtels 5 étoiles, il faut compter 1500 € à 4000 € la nuit durant la période des fêtes.

Avec le développement du tourisme, l’île se trouve un peu dépassée. En effet, la reconstruction en temps record après le passage d’Irma en septembre 2017 a favorisé cette saturation.

Le coût du voyage pour aller à St Barth

Tourisme en avion

Saint-barth est réputé comme étant une île paradisiaque. En cela, elle ne ressemble à aucune autre île des Antilles. En effet, le coût du voyage n’est pas à la portée de tout le monde. En plus, il fluctue selon la saison.

De la mi-décembre à la mi-avril est la période de la haute saison touristique. Ainsi, de nombreuses compagnies aériennes offrent de vols à des prix très différents et en fonction de la période choisie. Par exemple, chez Air France des vols sont proposés à partir de 1615 € l’aller-retour en décembre. Le prix n’est plus que 727 € en janvier-février.

Les prix sont uniquement valables pour des places en Eco, avec une correspondance à Saint-Martin. Enfin, il y a aussi les vols avec Corsair ou Air caraïbes. Il faut faire attention avec le prix pas cher, il se peut qu’il y ait des escales forçant à prendre une chambre d’hôtel. La moyenne des tarifs de ces compagnies fait ressortir qu’il faut compter entre 700 et 1000 € pour aller à St Barth de Paris.

Les Américains sont plus proches. L’île n’est qu’à 4 heures d’avion de Miami en Floride. En plus, ils aiment beaucoup cette petite France proche de chez eux.

St. Barth : le prix dans le logement

vivre à Saint Barth

Saint-barth offre un havre de paix où il ferait bon de vivre. Mais, pour cela, il faut avoir les moyens. Il y a deux mondes parallèles là-bas. D’un côté, les milliardaires et les stars qui dépensent sans compter. Et de l’autre, les résidents souvent obligés de cumuler plus d’un emploi pour payer les loyers et faire face au coût de la vie. En effet, pour un petit studio, il faut compter entre 1500 à 2000 € par mois. La situation est due en quelque sorte au prix du terrain égal à 1000 € le m². Des fois, il atteint les 5000 €.

Les dernières données sur l’évolution des prix immobiliers au m² à Saint-Barthélemy font apparaître une moyenne de 11 326 €/m² pour une maison. Quant à l’appartement, la moyenne est de 8291 €/m². Le niveau de vie à Saint-Barthélemy est de 1485 € par mois. Par contre, il est de 1694 € par mois en France métropolitaine.

Saint-Barth : le coût de la vie

résider à st barth

Les touristes américains peuvent facilement dépenser 20 000 dollars pour un long week-end d’hiver. Ils y viennent en jet privé pour apprécier le savoir-vivre. Une soixantaine de restaurants gastronomiques offrent juste un risotto qui coûte plus cher qu’un menu complet à Saint-Germain-des-Prés.

Ainsi, la vie à St Barth est classée de très chère. Évidemment, la population locale est la plus touchée. C’est le secteur touristique qui est le grand employeur de cette population. Certes, les salaires sont plus élevés qu’en France. Malheureusement, il existe dans la restauration des salaires de 1250 €. Il est difficile de vivre avec. Il est même dit que certains grands hôtels appliquent un tel niveau de salaire.

Pour les salariés locaux, l’argent gagné est fait pour aussitôt être dépensé. Les sorties sont extrêmement chères, avec les quelques exemples suivants :

  • 10 € pour un verre,
  • 40 € pour une bouteille de vin au restaurant,
  • et 30 € pour un plat classique

Pour les touristes, la plage est gratuite, mais on ne restera pas une journée complète en plein soleil.

Pour l’alimentation quotidienne, elle est jugée également comme étant très chère. La plupart des travailleurs expatriés affirment qu’elle est de 45 % à 55 % plus chère que les mêmes produits dans un supermarché de la banlieue parisienne. Cela étant, les chèques de métropole sont rarement utilisables. Par contre, il est possible de payer par carte partout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here